Attentat de Berlin : le terroriste Anis Amri a bien transité par Lyon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Attentat de Berlin : le terroriste Anis Amri a bien transité par Lyon
©

Confirmé

Attentat de Berlin : le terroriste Anis Amri a bien transité par Lyon

Europe 1 affirmait dès le 24 décembre qu'Anis Amri avait transité par Lyon, avant de prendre le train pour Chambéry, et de se rendre finalement en Italie.

Selon les nouvelles informations communiquées ce lundi par des sources proches de l’enquête sur l'attentat perpétré à Berlin, citées par l’Agence France Presse, Anis Amri, le conducteur présumé du camion bélier, a bien transité par la France pendant sa cavale.

Les images de vidéosurveillance des gares de Lyon Part-Dieu et Chambéry, exploitées par la police judiciaire, auraient permis de l’identifier formellement. 

"Un homme qui correspond au tueur a été repéré le jeudi 22 décembre dans l'après-midi sur le quai de la gare, portant un bonnet et un sac à dos", a déclaré une source proche de l'enquête, confirmant les informations diffusées dans la presse. 

"Il apparaît seul sur ces images" ajoute cette même source, qui précise que les investigations se poursuivaient pour déterminer comment Anis Amri, soupçonné d'avoir tué douze personnes à Berlin sur un marché de Noël, a quitté la capitale allemande pour rejoindre la France, puis l'Italie dans sa cavale avant d'être abattu par la police à Milan. 

Le suspect a finalement été tué dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’un contrôle policier effectué "par hasard" à Milan, au terme d'une chasse à l'homme longue de quatre jours à travers l’Europe. 

Europe 1 affirmait dès le 24 décembre qu'Anis Amri avait transité par Lyon (par la gare de Lyon Part-Dieu), d’où il a pris le train pour Chambéry, jeudi : "Une fois là-bas, il a acheté un autre billet à destination de Milan via Turin, en liquide, en TGV", avec un départ de Chambéry à 17 h 44 et une arrivé en Italie à 21 h 50, précisait la station de radio. 

>>>> À lire aussi : La cavale d’Anis Amri sonne-t-elle le glas de l’espace Schengen ?

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !