Attaque du commissariat de Paris : l'assaillant s’appellerait finalement Tarek Belgacem | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Tarek Belkacem, selon une capture d'écran de I-Télé
Tarek Belkacem, selon une capture d'écran de I-Télé
©capture d'écran itélé

Nouvelle piste

Attaque du commissariat de Paris : l'assaillant s’appellerait finalement Tarek Belgacem

L'homme serait de nationalité tunisienne et aurait immigré en France, selon une de ses cousines.

Il s’appellerait finalement Tarek Belgacem. Les enquêteurs privilégient désormais cette identité concernant l'homme tué jeudi par la police, alors qu'il tentait d'attaquer un commissariat de la Goutte-d'Or, dans le XVIII arrondissement de Paris. La police pensait en premier lieu qu'il s’appelait Sallah Ali.

A LIRE AUSSI : Nouvelle tentative d’attentat à Paris : a-t-on suffisamment misé sur les entourages pour détecter les terroristes sur le point d’agir ?

C'est une cousine vivant en Tunisie qui aurait reconnu l’assaillant. Elle aurait elle même contacté la police judiciaire parisienne. D'après M6, l'assaillant était d'ailleurs en possession d'une lettre signée de ce nom lorsqu'il a été abattu par les policiers. Son autopsie révèle qu'il a reçu trois impacts de balles sur le côté gauche. 

Pour rappel, l'individu abattu aurait crié "Allah Akbar" en tentant d'agresser un policier à l'accueil. Il avait un gilet d'explosif factice. Un drapeau du groupe Etat islamique et une "revendication manuscrite non équivoque en langue arabe" ont été retrouvés sur l'assaillant, a indiqué le procureur de la République de Paris, dans un communiqué. La section anti-terroriste du parquet est saisie du dossier. 

Lu sur Itélé

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !