Attaque à Londres : nouveau bilan revu à la baisse de quatre morts, dont l'assaillant ; sept personnes arrêtées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La police est intervenue rapidement et a demandé aux membres du parlement de se mettre à terre.
La police est intervenue rapidement et a demandé aux membres du parlement de se mettre à terre.
©AFP

À suivre

Attaque à Londres : nouveau bilan revu à la baisse de quatre morts, dont l'assaillant ; sept personnes arrêtées

L'assaillant présumé a été abattu après avoir poignardé un policier. Il serait également l'auteur d'une attaque à la voiture-bélier sur le pont de Westminster.

Mise à jour 9h30

Un nouveau bilan revu à la baisse fait état de quatre morts, dont l'assaillant. Parmi les victimes, on retrouve un policier de 48 ans, un homme d'une cinquantaine d'années et une femme d'une quarantaine d'années.

Par ailleurs, la police britannique a procédé cette nuit à sept arrestations. Ces dernières ont eu lieu à six adresses différentes, à Londres et Birmingham, dans le centre du pays. La piste islamiste est toujours privilégiée.

La police britannique a identifié l'assaillant, sans communiquer son identité. Elle a simplement précisé que l'homme s'était inspiré du "terrorisme international".

A LIRE AUSSI : Attaque terroriste à Londres : ce que l'on sait ce jeudi

Direct de mercredi :

Le dernier bilan communiqué par le porte-parole de Scotland Yard fait état de 4 morts et 20 blessés. La police britannique évoque une attaque terroriste. L'assaillant présumé a été abattu après avoir poignardé un policier devant le Parlement britannique. Il serait également l'auteur d'une attaque à la voiture-bélier sur le pont de Westminster. 

Trois lycéens français ont été blessés dans l'attaque à la voiture-bélier, rapporte le Télégramme. "Ce trio d'élèves de seconde marchait lorsque la voiture les a percutés", explique le quotidien. Les autres élèves seraient quant à eux en sécurité.  

D'après la préfecture du Finistère, deux des trois élèves français blessés sont dans un état grave."Il s'agit d'un groupe de 92 ou 93 élèves. Sur les trois blessés, deux sont dans un état grave", a déclaré à l'AFP Bernard Musset. Le pronostic vital des trois élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau, dans le Finistère, n'est pas engagé, a-t-il précisé mercredi soir. 

Sur la toile, les personnalités politiques françaises ont été nombreuses à commenter cette attaque : 

François Hollande s'est entretenu mercredi soir avec la première ministre britannique, Theresa May. Le président "lui a adressé ses condoléances à la suite de l'attaque qui a endeuillé le Royaume-Uni aujourd'hui et lui a fait part de la solidarité de la France dans cette tragique épreuve", a indiqué l'Élysée. 

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé que le consulat général de France a mis en place un numéro d'urgence pour les personnes concernées : 00 44 207 07312 31.

"Nous confirmons que trois élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau qui se trouvaient en voyage scolaire figurent parmi les blessés", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Romain Nadal. 

"Nous étions en train de prendre des photos de Big Ben lorsque tout le monde s'est mis à courir et que nous avons vu un homme d'une quarantaine d'année portant un couteau d'environ vingt centimètres. Ensuite on a entendu trois coups de feu. Nous avons traversé la rue et avons vu l'homme en sang par terre", rapporte un témoin, Jayne Wilkinson, cité par l'agence Press Association.

Selon David Lidington, leader de la Chambre des communes, un assaillant présumé a été abattu par la police, et un policier aurait été poignardé à l'intérieur du bâtiment : "Il semble qu'un policier ait été poignardé, et que l'assaillant présumé a été touché par des tirs de la police (...) Des informations qui circulent évoquent aussi d'autres incidents violents aux alentours", a-t-il indiqué. L'homme abattu serait également l'auteur de l'attaque à la voiture-bélier sur le pont de Westminster quelques minutes plus tôt. 

 "Les victimes ont été touchées sur le pont de Westminster, après de fortes détonations entendues aux abords du parlement britannique dans le centre de Londres", rapporte France Info. 

Le quartier de Westminster a été complètement bouclé, le pont évacué et la station de métro de Westminster fermée jusqu'à nouvel ordre. Un porte-parole de la Chambre des Communes a expliqué à l'AFP que les députés britanniques avaient été confinés à l'intérieur du Parlement en raison d'un "incident de sécurité", et les travaux parlementaires ont été suspendus. Un porte-parole du 10, Downing Street a fait savoir que la Première ministre Theresa May était saine et sauve et en sécurité.

Sur Twitter, un témoin a publié un cliché d'une voiture qui est venue s'encastrer dans les grilles du palais de Westminster. Il pourrait s'agir du véhicule qui a percuté plusieurs personnes quelques minutes plus tôt sur le pont de Westminster. 

Plus d'informations à venir ...

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !