Arrestation d’un réfugié irakien en France, cadre présumé de l’Etat islamique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Arrestation d’un réfugié irakien en France, cadre présumé de l’Etat islamique
©HAIDAR HAMDANI / AFP

A travers les mailles

Arrestation d’un réfugié irakien en France, cadre présumé de l’Etat islamique

Selon des informations de TF1/LCI, la police aurait arrêté en mars ce réfugié dans le Calvados. Il serait suspecté de terrorisme et de crimes de guerre.

Un réfugié irakien suspecté d’être un cadre de l’Etat islamique aurait été arrêté et mis en examen par la justice française en mars dernier. Le dénommé Ahmed H. devra répondre des accusations « d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et de « crimes de guerre ». L’homme nierait les faits. 

Il aurait reçu le statut de réfugié politique auprès de l’Ofpra (Office de protection des réfugié et des apatrides) en juin 2017 dernier, accompagné d’une carte de résident de 10 ans, statut qui lui a été depuis retiré. 

L’homme résidait à Lisieux et avait été repéré par les services de renseignements. On le soupçonne d’avoir participé au massacre militaire du camp de Tikrit au nord de Bagdad en 2014. A l’époque, des hommes armés de l’Etat islamique avaient enlevé puis exécutés 1700 jeunes membres de l’armée irakienne - principalement des chiites. En Irak, une procédure judiciaire a été lancé contre lui car on pense qu’il a même gouverné une province pour l’Etat islamique. Etant passible de la peine de mort dans son pays, une extradition est cependant contraire aux principes français et donc peu envisageable. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !