Arnaud Montebourg tacle François Hollande : il a "une grande constance dans l'erreur" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Montebourg critique encore Hollande
Montebourg critique encore Hollande
©REUTERS/Bertrand Guay/Pool

A la carotide

Arnaud Montebourg tacle François Hollande : il a "une grande constance dans l'erreur"

Dans un entretien croisé avec le chercheur Thomas Piketty paru ce mercredi dans "Les Inrockuptibles", l'ancien ministre a poursuivi ses critiques à l'égard de la politique économique du gouvernement.

Anaud Montebourg continue son offensive contre François Hollande et Manuel Valls. Dans le magazine "Les Inrockuptibles" paru ce mercredi, l'ancien ministre n'est pas tendre avec le couple exécutif. "Le Président et le Premier ministre avaient parfois des réflexes préoccupants de refus de l’intellect, alors que le politique a le devoir d’humilité devant la connaissance scientifique et l’analyse des penseurs de l’économie" souligne-t-il en début d'entretien. Un entretien croisé réalisé avec le chercheur Thomas Piketty.

Puis Arnaud Montebourg explique les raisons qui l'ont conduit à prendre ses distances avec François Hollande et à rompre avec le gouvernement. Pour lui, la politique de rétablissement des comptes publics a été "trop brutale,trop rapide". Ajoutant qu'il s'est "battu pendant deux ans", il explique que le président de la République a toujours "balayé un revers de main" tous ses arguments pour changer de politique.

Contestant une analyse de Thomas Piketty, il critique encore un peu plus François Hollande. "A l’inverse de Thomas Piketty, je ne pense pas qu’il y a eu de l’improvisation mais une grande constance dans l’erreur. Il est très difficile sous la Ve République d’arriver à convaincre le Président qu’il fait fausse route, même lorsqu’il s’agit de l’avis de tous" tance l'ancien ministre. Le chef de l'Etat appréciera.

Lu sur Les Inrocks

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !