Arnaud Lagardère tente toujours de régler ses dettes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Arnaud Lagardère tente toujours de régler ses dettes
©Reuters

Problèmes, problèmes…

Arnaud Lagardère tente toujours de régler ses dettes

Depuis début 2016, le patron du groupe Lagardère écoule ses actions pour rééquilibrer ses comptes, analyse mercredi BFMTV.

Une dette personnelle estimée à 250 millions d'euros. Arnaud Lagardère, l'actuel dirigeant du groupe d'édition, de presse et de media éponyme a pourtant cédé discrètement plus de 10 millions d'euros de ses actions "Lagardère" depuis le début de l'année (62,1 millions d'euros depuis 2012), soit 0.3% du capital total.

Après ces cessions d'actions, Arnaud Lagardère, ne détient plus que 7,7% de son capital, ce qui le place derrière le premier actionnaire, le fonds souverain du Qatar, avec 12,8% du capital.

À première vue, cela semble insuffisant pour sortir du rouge financier dans lequel se trouve le fils de Jean-Luc Lagardère, ancien président de Matra et Hachette.

Et pourtant, Arnaud tire de son groupe des revenus plutôt conséquents : à commencer par des dividendes de 13,5 millions d'euros par an, pouvant aller jusqu'à dépasser les 100 millions les années de dividendes exceptionnels.

Par ailleurs, Arnaud Lagardère perçoit un salaire annuel brut annuel de 1,14 millions d'euros hors variable (jusqu'à 1,7 millions d'euros bruts supplémentaires).

Enfin, la société Lagardère Capital & Management, porteuse de la dette d'Arnaud Lagardère, et dont il est également salarié, reçoit une redevance annuelle du groupe Lagardère afin de régler ses charges, notamment salariales. En 2015, cette redevance s'est élevée à 27 millions d'euros.

Mais alors d'où vient la dette d'Arnaud Lagardère ? Le paiement des intérêts de cette dernière absorbe déjà chaque année les dividendes ordinaires que le patron perçoit, analyse BFMTV, les dividendes exceptionnels ne lui permettant de rembourser qu'une partie de cette dernière.

Le mystère reste entier pour le moment. Entre 2005 et 2007, Lagardère fils a dépensé 340 millions d'euros pour dépasser les 10% au capital de groupe, mais en 2008, sa dette atteint un pic de 544 millions d'euros. Elle est aujourd'hui estimée à environ 250 millions d'euros.

Lire aussi : Lagardère, Bouygues, Pinault, Bolloré fascinent quand Gérard Depardieu et les autres exilés fiscaux sont détestés : ce paradoxe français

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !