Mise en scène de la mort du journaliste Arkadi Babtchenko : Reporters sans Frontières dénonce une simulation « navrante » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Mise en scène de la mort du journaliste Arkadi Babtchenko : Reporters sans Frontières dénonce une simulation « navrante »
©BERTRAND GUAY / AFP

Tintin au pays de l’espionnage

Mise en scène de la mort du journaliste Arkadi Babtchenko : Reporters sans Frontières dénonce une simulation « navrante »

Christophe Deloire, le secrétaire général de Reporters sans Frontières (RSF), a vivement condamné la mise en scène de la mort du journaliste Arkadi Babtchenko.

Le secrétaire général de Reporters sans Frontières, Christophe Deloire, a dénoncé la situation en Ukraine. RSF a déploré cette mise en scène « navrante » de la mort du journaliste Arkadi Babtchenko par les services ukrainiens. 

Selon Christophe Deloire, lors d’un entretien à l’AFP, si la réapparition du journaliste est « un grand soulagement, il est navrant et regrettable que les services ukrainiens aient joué avec la vérité, quel qu'en soit le motif ».
Les autorités ukrainiennes avaient annoncé mardi la mort, du journaliste russe. Ce reporter, critique envers le Kremlin, est bel et bien vivant en réalité. Arkadi Babtchenko est apparu devant les médias ce mercredi 30 mai, dans le cadre d'une conférence de presse surréaliste. 
Les autorités ukrainiennes ont expliqué avoir mis en scène un faux meurtre afin de déjouer une tentative d’assassinat, commanditée par la Russie.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !