Areva perd 8% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Areva perd 8%
©

Chute

Areva perd 8%

Pénalisé par la séisme japonais le spécialiste mondial du nucléaire chute en bourse.

"Continuer le nucléaire avec ce que l'on sait, ça relève clairement de l'inconscience" déclarait Jean-Maire Brom, membre du réseau Sortir du Nucléaire et par ailleurs ingénieur atomique.

Areva ne possède aucune centrale au Japon, elle ne fait que livrer du combustible. Et pourtant le Certificat d'Investissement du géant mondial chutait de 8% en fin de matinée. La sanction boursière est plutôt liée à la polémique sur l'énergie nucléaire suscitée par l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima par les associations tant que par les hommes politiques.

A la suite du Tsunami qui a ravagé le Japon, quatre centrales nucléaires ont été mises en alertes, faisant ainsi enfler la polémique autour du nucléaire.

Acceptées de la part des associations, les critiques sont en revanche inquiétantes pour les investisseurs lorsqu'elles viennent de gouvernements. Celle de Chris Huhne, ministre de l'énergie britannique, par exemple: "J'ai demandé à notre régulateur, ou autorité de sûreté nucléaire, d'examiner avec attention l'expérience japonaise, afin d'en tirer toutes les leçons nécessaires, à la fois pour nos réacteurs existants et pour tout nouveau programme nucléaire" a-t-il déclaré dimanche 13 mars.

Matignon a indiqué que "la France va tirer les enseignements utiles".

Lu sur Latribune.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !