Areva condamné après la mort d'un ex-salarié d'une mine d'uranium | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Areva condamné après la mort d'un ex-salarié d'une mine d'uranium
©

Justice

Areva condamné après la mort d'un ex-salarié d'une mine d'uranium

L'entreprise devra verser des dommages et intérêts "dépassant les 200 000 euros" et le doublement de la rente de la veuve de l'ex-salarié.

L'entreprise Areva devra verser des dommages et intérêts "dépassant les 200 000 euros" et le doublement de la rente de la veuve de l'ex-salarié, Serge Venel, mort en 2009 après un cancer du poumon, a précisé l'avocat de la victime Jean-Paul Teisonnière.

Serge Venel avait travaillé de 1978 à 1985 pour une filiale d'Areva, la Cominak, société de droit nigérien qui exploite des mines d'uranium. Sa maladie avait déjà été reconnue "maladie professionnelle". 

La condamnation d'Areva devant ce tribunal est une première en France. Le groupe était poursuivi pour "faute inexcusable" devant le tribunal de affaires de Sécurité sociale.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !