Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
©Reuters

C'est reparti

Arbitrage : Bernard Tapie de nouveau mis en examen pour détournement de fonds publics

Cette mise en examen s'ajoute à celle pour escroquerie en bande organisée qui lui avait été notifiée en juin 2013.

Nouveau rebondissement dans l'affaire de l'arbitrage accordé à Bernard Tapie. En effet, ce mercredi après-midi, l'homme d'affaires a de nouveau été mis en examen pour détournement de fonds publics. Cette mise en examen s'ajoute à celle pour escroquerie en bande organisée qui lui avait été notifiée en juin 2013. Cinq autres personnes étaient concernées par cette mise en examen. Pour le moment, Bernard Tapie n'a pas réagi.

A LIRE AUSSI - Arbitrage Tapie-Crédit Lyonnais : plus dure est la chute

Cet arbitrage avait octroyé 403 millions d'euros à Tapie. Les juges du pôle financier de Paris soupçonnent un "simulacre d'arbitrage" destiné à le favoriser. C'est pourquoi ils ont mis le principal intéressé, son avocat, Maurice Lantourne, et l'un des trois juges du tribunal arbitral, Pierre Estoup, en examen pour "escroquerie en bande organisée".

Les juges enquêtent également sur le rôle de l'exécutif à cette époque, l'affaire ayant été suivi de près par l'Elysée alors que Nicolas Sarkozy était président. Bernard Tapie lui avait d'ailleurs plusieurs fois rendu visite. Le patron d'Orange, Stéphane Richard, alors directeur de cabinet à Bercy a également été mis en examen, ainsi que l'actuelle directrice du FMI, Christine Lagarde, ministre de l'Economie au moment de l'arbitrage. Les juges lui reprochent des négligences devant la Cour de justice de la République (CJR).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !