Arabie saoudite : le fils du roi promu prince héritier à 31 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Arabie saoudite : le fils du roi promu prince héritier à 31 ans
©Reuters

Dynastie

Arabie saoudite : le fils du roi promu prince héritier à 31 ans

Le jeune Mohammed ben Salmane, actuellement ministre de la Défense, pourra succéder à son père, à la place de l'ancien prince Mohammed ben Nayef.

Coup de tonnerre en Arabie saoudite. Le roi Salmane a promu son fils Mohammed prince héritier, en évinçant son neveu le prince héritier Mohammed ben Nayef.

Cette décision, annoncée par un décret publié par l'agence officielle Spa, ouvre la voie à la deuxième génération des Al-Saoud pour accéder au trône de la première puissance pétrolière mondiale. Dans ce décret, le roi Salmane modifie l'ordre de succession, jusque-là réservé aux fils directs du fondateur du royaume, Abdel Aziz, pour l'élargir aux petits-fils de ce dernier.

Mohammed ben Salmane, actuellement ministre de la Défense, dévient également vice-Premier ministre, indique le décret. Homme fort du régime depuis la montée de son père sur le trône, en 2015, Mohammed ben Salmane remplace donc le prince Mohammed ben Nayef, évincé de ses fonctions de prince héritier, de vice-Premier ministre et de ministre de l'Intérieur.

La télévision d'Etat a diffusé des images des deux hommes à la suite de l'annonce.  "Je vais me reposer maintenant. Que Dieu t'aide", a déclaré le prince Mohammed ben Nayef, ce à quoi son successeur lui a répondu: "Que Dieu vous aide. Je ne me passerai jamais de vos conseils".

Mohammed ben Salmane, considéré comme un réformateur, est aussi conseiller spécial du souverain et préside le Conseil des affaires économiques et de développement, organe qui supervise notamment la compagnie pétrolière Saudi Aramco. Il est à l’origine d’un vaste plan de réformes, Vision 2030, destiné à rompre la dépendance du pays au pétrole et à desserrer l’emprise des religieux sur la société.

En tant que ministre de la Défense, Mohammed ben Salmane supervise aussi le dossier de la guerre au Yémen, qui s'enlise plus de deux ans après l'intervention de la coalition militaire arabe sous commandement saoudien.

Lu dans l'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !