Aquarius : Isabel de Saint Malo, la vice-présidente du Panama, justifie le retrait du pavillon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Aquarius : Isabel de Saint Malo, la vice-présidente du Panama, justifie le retrait du pavillon
©MARTIN OUELLET-DIOTTE / AFP

Pavillon

Aquarius : Isabel de Saint Malo, la vice-présidente du Panama, justifie le retrait du pavillon

La ministre des Affaires étrangères et la vice-présidente du Panama s'est exprimée sur le retrait du pavillon du navire de l'association SOS Méditerranée qui vient en secours aux migrants.

Isabel de Saint Malo, la vice-présidente du Panama, s'est expliquée ce mercredi sur le retrait du pavillon de son pays envers l'Aquarius, l'embarcation de l'association SOS Méditerranée. 

La vice-présidente du Panama a indiqué qu'elle regrettait que cette décision touche un bateau humanitaire. Elle s'est confiée à l'AFP

"Nous faisons beaucoup d'efforts pour que les bateaux qui battent pavillon panaméen respectent les normes maritimes. Je regrette beaucoup que la décision de retirer le pavillon, conformément à notre droit maritime, soit intervenue sur un bateau dont l'équipage [accomplit une mission humanitaire]. Il ne faut pas créer de confusion: le Panama a une position ferme et claire en ce qui concerne les droits des migrants, des réfugiés, mais ceci n'a rien à voir avec le respect des normes pour notre pavillon qui sont très sérieuses. Le Panama est un pays très solidaire, dont la position est que le monde doit répondre de manière humanitaire face aux crises migratoires et de réfugiés". 

A la fin du mois de septembre, le Panama avait dévoilé son intention de retirer son pavillon à l'Aquarius. L'embarcation de SOS Méditerranée a déjà été privée d'immatriculation par Gibraltar pour "non respect" des "procédures juridiques internationales" sur la question du sauvetage des migrants en mer. 

L'Aquarius est à quai depuis jeudi dernier dans le port de Marseille, faute de pavillon. Le local de l'association SOS Méditerranée a été envahi à Marseille par des militants hostiles. 

Ce mardi, 17 nouveaux réfugiés de l'Aquaris sont arrivés en France. Ils seront accueillis dans quatre départements : l'Aube, la Haute-Marne, l'Yonne et les Vosges. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !