Après les avocats et les policiers, les surveillants de prison descendent dans la rue contre Christiane Taubira | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Après les avocats et les policiers, les surveillants de prison descendent dans la rue contre Christiane Taubira
©Reuters

Loi des séries

Après les avocats et les policiers, les surveillants de prison descendent dans la rue contre Christiane Taubira

Les syndicats de l’administration pénitentiaire dénoncent leurs conditions de travail.

L'actualité de Christiane Taubira se déroule par vagues ou plutôt par pics. Et en ce moment, c'est le climax. Après la grogne des policiers, celle (toujours très active) des avocats, voici que les surveillants de prison descendent dans la rue pour réclamer de meilleures conditions de travail. Entre 2000 et 2500 personnes sont attendues en fin de journée, ce jeudi, pour traduire le malaise dans les prisons françaises, surpeuplées et souvent délabrées. "Des agressions de surveillants, des mutineries sont quotidiennes. Des collègues en souffrance et qui se mettent en arrêt maladie, individuellement ou collectivement, aussi. L’effervescence monte, en détention" raconte Thomas Robé, secrétaire national de la CGT pénitentiaire à La Croix.

Alors que les annonces fleurissent dans les villes pour recruter de nouveaux agents, Christiane Taubira devra néanmoins trouver les mots justes pour calmer la fronde. Elle recevra les syndicats à la fin de leur cortège. Du côté des avocats, la ministre de la Justice a décidé de reculer sur le dossier sensible de l'aide juridictionnelle.

Lu sur le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !