Après l’allocution télévisée de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé estime qu'il ne faut pas "vilipender" la justice | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Après l’allocution télévisée de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé estime qu'il ne faut pas "vilipender" la justice
Après l’allocution télévisée de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé estime qu'il ne faut pas "vilipender" la justice
©Reuters

Soutien, mais...

Après l’allocution télévisée de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé estime qu'il ne faut pas "vilipender" la justice

Le co-président de l’UMP a dénoncé, ce jeudi, "une mise en scène très théâtrale de la mise en examen" de Nicolas Sarkozy tout en appelant au respect de l’institution judiciaire.

Les charges de Nicolas Sarkozy contre la justice, qu’il a accusé mercredi soir d’être "instrumentalisée", et contre les juges notamment Claire Thépaut,  ne passe pas auprès des magistratset d’une partie de la classe politique… droite comprise.

Ce jeudi, Alain Juppé, qui fait désormais partie de la direction collegiale de l’UMP, a en efffet estimé qu'il ne fallait pas "vilipender" l'institution judiciaire. Le maire de bordeaux a toutefois estimé que la mise en examen de Nicolas Sarkozy avait donné lieu à une "mise en scène très théâtrale".

"Nicolas Sarkozy a donné les raisons qui lui font affirmer qu'il est dans son bon droit et je souhaite de tout coeur qu'il puisse faire prévaloir ce bon droit tout au long de l'instruction qui commence maintenant", a-t-il dit à des journalistes à Gradignan, en Gironde, rapporte Europe1.fr.

Après la mise en examen de Nicolas Sarkozy, mercredi matin, Alain Juppé a répété sur Twitter son amitié envers l'ancien chef de l'Etat et souhaité que son"innocence" soit démontrée par la justice.

Lu sur Europe1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !