Apple tenterait de saboter l’entrée de Spotify sur le marché américain | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Apple tenterait de saboter l’entrée de Spotify sur le marché américain
©

Rivalité

Apple tenterait de saboter l’entrée de Spotify sur le marché américain

Selon le directeur du service de musique en ligne, Apple se sentirait menacé par l'arrivée de Spotify aux USA.

Apple aurait tenté d'empêcher son concurrent sur la musique en ligne, Spotify, de s’implanter sur le marché américain, selon Sean Parker, le directeur de la jeune pousse sur internet.
L’ancien président de Facebook a déclaré qu’Apple avait cherché à freiner l'expansion du service de d'origine suédoise aux USA, selon ses propres sources personnelles, proches de l'industrie musicale.
"Certains indices suggèrent que c'est ce qui a pu se produire", a déclaré Sean Parker lors de la conférence annuelle organisée par le site spécialisé All Things Digital à Rancho Palos Verdes, en Californie. Apple a refusé de commenter ces accusations.
Spotify permet d'écouter sans téléchargement préalable des millions de morceaux de musique via un ordinateur ou un smartphone. Disponible depuis six ans dans certains pays d'Europe, le service a été lancé aux Etats-Unis l'été dernier, après des retards liés à des accords de licence avec les maisons de disques. 
"Apple devait forcément se sentir menacé par ce que nous faisions." a déclaré Sean Parker, en référence aux négociations de Spotify avec l'industrie musicale.
Apple est le premier site marchand de musique au monde avec iTunes. Spotify revendiquait en mai plus de dix millions d'utilisateurs actifs, dont 3 millions ayant souscrit à l'offre payante par abonnement.    
Lu sur les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !