Anne Sinclair : "Je ne suis ni une sainte, ni une victime, je suis une femme libre" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Anne Sinclair : "Je ne suis ni une sainte, ni une victime, je suis une femme libre"
©

Confession

Anne Sinclair : "Je ne suis ni une sainte, ni une victime, je suis une femme libre"

Elle se confie pour la première fois depuis l'affaire DSK, dans une interview exclusive pour Elle.

A la question "Peut-on être féministe et dans un soutien inconditionnel à son mari ?", elle répond "le soutien inconditionnel, ça n'existe pas. On soutient si on a décidé de soutenir. Personne ne sait ce qui se passe dans l'intimité des couples et je dénie à quiconque le droit de juger du mien. Je me sens libre de mes jugements, de mes actions, je décide de ma vie en toute indépendance."

Dans cette interview exclusive, la femme de l'ex-patron du Fonds monétaire international évoque également son retour au journalisme, avec le lancement très prochain du site Huffington Post, dont elle prendra les commandes.

"Ca me fait très plaisir de reprendre mon métier, dans l'euphorie de  participer à quelque chose de neuf. […] Je crois que je peux encore  apporter à ce métier ! Ce qui m'angoisse, c'est le lancement d'un  journal, qu'on ne soit pas prêts à temps, le stress, tout ça. Mais mon  retour à la lumière comme vous dites… il a déjà eu lieu, non ?"

Lu sur Elle.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !