Anne Sinclair/DSK : la journaliste confirme sa rupture à mots couverts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Anne Sinclair/DSK : la journaliste confirme sa rupture à mots couverts
©

Sinclair : "Je vais très bien, merci"

Anne Sinclair/DSK : la journaliste confirme sa rupture à mots couverts

Dans une interview accordée au Parisien/Aujourd'hui en France ce vendredi, Anne Sinclair en profite pour évoquer sa vie personnelle et tancer la presse française.

"Je vais bien, merci ". C'est par ces mots qu'Anne Sinclair évoque le sujet de sa vie personnelle. Lors d'une interview publiée sur Le Parisien/Aujourd'hui en France ce vendredi, la journaliste a implicitement confirmé sa rupture avec Dominique Strauss-Kahn. "J'ai bonne mine, j'ai pris des vacances, je retravaille durement, je suis à fond sur les élections américaines", affirme-t-elle avant d'avouer avoir "un lien très fort avec mes six enfants". Concluant cet entretien par ce fameux "Je vais très bien, merci", la directrice du Huffington Post évacue les dernières rumeurs sur son sujet.

Outre sa vie privée, Anne Sinclair en a profité pour fustiger l'attitude des médias après l'affaire DSK. "En France, la presse est libre, ô combien, l’édition est libre, ô combien, le cinéma est libre, ô combien. Et moi, je suis libre de mener ma vie comme je l’entends sans en rendre compte à quiconque", s'explique-t-elle sans langue de bois.

La journaliste s'est également exprimée sur la politique actuelle notant que "la société française est extraordinairement impatiente" et ajoutant qu'on "est aujourd'hui confronté au dur et les Français sont inquiets". "J'ai rarement vu des gens aussi concernés et inquiets. Hélas, il n'y a pas de baguette magique", estime-t-elle. A l'approche de l'élection présidentielle américaine, Anne Sinclair, qui a signé un partenariat avec France Inter à l'occasion de cet événement, se place en position de force à l'échelle médiatique.

Lu sur Le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !