Anne Hidalgo propose d'ouvrir, dans la capitale, quatre lieux d’accueil supplémentaires pour les adeptes du crack | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Quartier de Stalingrad à Paris
Quartier de Stalingrad à Paris
©JOEL SAGET / AFP

Drogue

Anne Hidalgo propose d'ouvrir, dans la capitale, quatre lieux d’accueil supplémentaires pour les adeptes du crack

La maire de Paris a envoyé une lettre au Premier ministre sur ce sujet

Dans un courrier envoyé le lundi 30 août au premier ministre, Jean Castex, la maire socialiste de Paris propose à l’Etat une première étape, qui consisterait à ouvrir dans la capitale quatre lieux d’accueil supplémentaires pour les consommateurs de crack selon Le Monde.

Les toxicomanes n’ont plus de lieu spécifique où se retrouver, et un grand nombre d’entre eux campe devant les grilles des Jardins d'Eole, au grand désespoir des riverains excédés. Les violences sont quotidiennes ajoute Le Monde.

Pour les élus de gauche , la solution consiste à la fois à durcir l’action de la police contre le trafic de drogue, et à mieux prendre en charge les consommateurs, en ne les concentrant plus sur un seul site. La mairie souhaite la constitution d’un « réseau métropolitain de prise en charge du crack », avec des lieux multiples, « disséminés dans l’ensemble du territoire du Grand Paris », ainsi que l’écrit Anne Hidalgo.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !