Anglet : un cargo espagnol s'encastre contre une digue, fuite de gasoil limitée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Anglet : un cargo espagnol s'encastre contre une digue, fuite de gasoil limitée
©

Accident

Anglet : un cargo espagnol s'encastre contre une digue, fuite de gasoil limitée

Le plan "Polmar" de lutte contre la pollution maritime a été déclenché. Le ministre des Transports est attendu sur place en milieu d'après-midi.

Un cargo espagnol s’est échoué ce mercredi 5 février au large d’Anglet (64), après s’être encastré dans une digue. Sous la puissance des vagues, le cargo “Le Luno”, d’une centaine de mètre de long, a été coupé en deux.

Les sauveteurs ont hélitreuillé les "12 hommes à bord", a indiqué le maire d'Anglet, Jean Espilondo ; l’un d’entre-eux a été blessé au nez.

Le cargo était en train de rentrer dans le port de Bayonne (et non le quitter comme cela était d'abord signalé, correction du maire d'Anglet) lorsque l’accident a eu lieu, en fin de matinée.

Le bateau naviguait donc a vide, et ne transportait pas de grosses quantités d’hydrocarbures. En se brisant, le navire a toutefois libéré son propre carburant ; d’après France bleu Basque, qui cite le maire d’Anglet Jean Espilondo, près de 127 m3 de carburant se sont répandues sur la plage à proximité, dans une zone "localisée".

Vers 12h30, le plan Polmar, déclenché en cas de pollution accidentelle a été déclenché. Sur son compte Twitter, la ville d'Anglet assure que marée noire n'est pas à craindre, mais que le risque de pollution est réel. Le centre d’expertises Pratiques de lutte antipollution (CEPPOL) doit se rendre sur place, ainsi que le ministre des Transports Frédéric Cuvillier, pour expertiser la situation, évaluer le niveau de pollution et envisager la suite des opérations concernant le navire.


Sauvetage périlleux du cargo "Luno", échoué à...par francetvinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !