Angélique : Information judiciaire ouverte pour séquestration, viol et meurtre sur mineure | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Angélique : Information judiciaire ouverte pour séquestration, viol et meurtre sur mineure
©PHILIPPE HUGUEN / AFP

Enquête

Angélique : Information judiciaire ouverte pour séquestration, viol et meurtre sur mineure

Le procureur de la République de Lille, Thierry Pocquet du Haut-Jussé, a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour séquestration, viol et meurtre sur mineure de moins de 15 ans suite à la découverte du corps de la jeune Angélique.

Une information judiciaire pour séquestration, viol et meurtre sur mineure de moins de 15 ans a été ouverte dans le cadre de l'affaire bouleversante de la jeune Angélique. Selon le procureur de la République de Lille, Thierry Pocquet du Haut-Jussé, le décès de la jeune fille est lié à une "asphyxie traumatique". L'adolescente de 13 ans avait disparue depuis mercredi dernier. Son corps a été retrouvé dans la nuit de samedi à dimanche à Quesnoy-sur-Deûle  dans le Nord. 

Le procureur a également déclaré, lors de cette conférence de presse, que David R., le principal suspect de 45 ans, respectait globalement les obligations liées à son fichage au FIJAISV (le fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes, créé en 2014). Il est actuellement toujours en garde en vue. 
"Il respecte globalement les obligations que cette inscription entraîne, c'est-à-dire une présentation tous les ans aux services de police et le signalement de ses changements d'adresse".
Le principal suspect a avoué le meurtre d'Angélique Six. Il avait déjà été condamné en 1996 pour un viol avec arme, commis sur une adolescente. Il a indiqué aux enquêteurs l'endroit où il avait abandonné la dépouille d'Angélique. Il a été interpellé samedi soir. Selon des informations de France Info, il a expliqué avoir convaincu l'adolescente de le suivre chez lui pour offrir un cadeau à ses parents. Cet homme de 45 ans a également reconnu avoir tenté de violer la jeune fille, avant de l'étrangler.
Le suspect était un ancien voisin de l'adolescente. Il est père de deux enfants. L'homme en question habitait une maison située à deux rues du domicile d'Angélique, dans le quartier de l'Agrippin, à Wambrechies. Il était chauffeur de bus dans la société de transport de la métropole lilloise, Transpole. Selon des informations de France 3 Hauts-de-France, le suspect a vécu pendant une longue période dans le même immeuble que la famille d'Angélique. La victime "semblait connaître" le suspect, selon le parquet, cité par Le Parisien, ce qui expliquerait pourquoi elle aurait accepté de le suivre. Ce drame bouleversant révolte les habitants de la région. La disparition d'Angelique et son calvaire interrogent sur le problème de la récidive et sur le traitement et le suivi des délinquants sexuels. 
Lu sur La Voix du Nord

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !