Angela Merkel lâche Emmanuel Macron sur son projet de budget de la zone euro | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Angela Merkel lâche Emmanuel Macron sur son projet de budget de la zone euro
©CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL / AFP

Cavalier seul

Angela Merkel lâche Emmanuel Macron sur son projet de budget de la zone euro

La France apparaît comme de plus en plus isolée, et donc résignée. Le grand projet d'Emmanuel Macron battrait-il de l'aile ?

Déjà les désillusions. Selon le Point, Emmanuel Macron et Bruno Le Maire auraient déjà jeté l'éponge : non, leur projet de doter la zone euro d'une capacité budgétaire ne passe pas. Les pays du Nord s'y opposent, notamment les Pays-Bas, car il s'agirait de ne pas pousser les pays du Sud à la dépense inutilement. La question de l'harmonisation fiscale est évidemment un problème pour des pays comme les Pays-Bas ou le Luxembourg, bâtis sur leurs avantages certains pour attirer les groupes financiers et multinationales. 

Mais ils ne sont pas seuls à s'opposer à la France. Angela Merkel elle aussi à appeler à poursuivre les objectifs du pacte de stabilité (déficit à 3%, déficit structurel à 1%, endettement en dessous de 60% du PIB). Pas question donc de lâcher les cordons de la bourse avec un budget zone euro, d'autant plus que l'Allemagne compte sur son "hinterland" des pays de l'Est qui eux ne seraient pas concernés par cette mesure. Évidemment, Jean-Claude Juncker, partisan de l'extension de la zone euro, a emboîté le pas de la chancelière. 

Le chantier devrait donc se porter sur une amélioration de l'Union bancaire et de son FRU (Fond de résolution unique) qui sert aux banques à éviter une défaillance avérée pour empêcher une crise.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !