Angela Merkel désignée personnalité de l'année par le magazine "Time" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
"Vous pouvez être d'accord ou pas avec elle, mais elle ne choisit pas le chemin le plus facile", estime la directrice de publication de Time.
"Vous pouvez être d'accord ou pas avec elle, mais elle ne choisit pas le chemin le plus facile", estime la directrice de publication de Time.
©Reuters / Hannibal Hanschke

Palmarès

Angela Merkel désignée personnalité de l'année par le magazine "Time"

Le célèbre magazine américain salue le rôle d'Angela Merkel dans "la préservation et la promotion d'une Europe ouverte et sans frontières, face à la crise économique et la crise des migrants".

Le magazine Time a désigné ce mercredi la chancelière allemande comme personnalité de l'année 2015, pour son rôle dans "la préservation et la promotion d'une Europe ouverte et sans frontières, face à la crise économique et la crise des migrants". Le célèbre magazine américain a salué la capacité d'Angela Merkel à "faire face" aux défis qui se sont présentés à l'Europe tout au long de l'année. Dans un communiqué, la directrice de publication de Time, Nancy Gibbs, a évoqué la réaction d'Angela Merkel face à la crise grecque, à celle des migrants et sa réponse face à la menace du groupe Etat islamique.

 "Vous pouvez être d'accord ou pas avec elle, mais elle ne choisit pas le chemin le plus facile", a déclaré Nancy Gibbs,  qui estime que "les leaders sont mis à l'épreuve seulement lorsque les peuples ne veulent pas les suivre". "Parce qu'elle a demandé davantage à son pays que la plupart des politiciens auraient osé, parce qu'elle a tenu bon face à la tyrannie et à l'opportunisme et parce qu'elle a amené un leadership moral ferme dans un monde où il se fait rare, Angela Merkel est la personnalité de l'année de Time", poursuit-elle.

Dans l'ordre du classement, la chancelière allemande arrive devant le chef du groupe djihadiste Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, le candidat américain à la primaire républicaine DonaldTrump, le mouvement américain pour les droits des Noirs Black Lives Matter et le président iranien Hassan Rohani. Interrogée sur la chaîne NBC, Nancy Gibbs a assuré que Time n'avait pas écarté d'office Abou Bakr al-Baghdadi du fait de l'impact qu'aurait eu sa désignation. "Rien n'est impossible. Nous avons désigné de grands méchants par le passé", a expliqué la directrice de publication, rappelant qu'Adolf Hitler avait été nommé personnalité de l'année. Pour Nancy Gibbs, "2015 a été une année lors de laquelle il a perdu du terrain".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !