Angela Merkel apporte son soutien au projet d'une armée européenne et dévoile ses idées pour l'avenir de l'Europe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Angela Merkel apporte son soutien au projet d'une armée européenne et dévoile ses idées pour l'avenir de l'Europe
©FREDERICK FLORIN / AFP

Partenaires européens

Angela Merkel apporte son soutien au projet d'une armée européenne et dévoile ses idées pour l'avenir de l'Europe

La chancelière allemande s'est exprimée sur de nombreux sujets ce mardi 13 Novembre au Parlement européen.

Angela Merkel a effectué un déplacement au Parlement européen ce mardi 13 novembre. Elle était invitée à s'exprimer sur l'avenir de l'Europe devant les eurodéputés.

Dans son discours, la chancelière allemande a défendu aujourd'hui le projet d'une armée européenne. Cette idée de force à l'échelle de l'Europe a été relancée par Emmanuel Macron. Le président américain Donald Trump a affiché son hostilité face à ce projet. 
Angela  Merkel a tenu à indiquer que cette armée ne menacerait en rien l'Otan.
"Nous devons élaborer une vision nous permettant un jour de parvenir à une véritable armée européenne. Jean-Claude Juncker disait déjà il y a quatre ans qu'une armée européenne montrerait au monde qu'entre les pays européens, il n'y aurait plus jamais de guerre. Il ne s'agit pas d'une armée contre l'Otan, bien au contraire, cela peut être une armée qui complètera de façon très utile l'Otan sans remettre en cause ce lien".
Angela Merkel a précisé que le projet d'union bancaire et la garantie des dépôts devraient s'accompagner d'une réduction des "risques au sein des budgets nationaux".
"Nous voulons que la responsabilité et le contrôle aillent de pair".
La chancelière allemande s'est montrée également favorable au projet de taxation des grandes entreprises du numérique. Angela Merkel souhaite que ce principe puisse être appliqué dans un cadre international. Si aucun accord n'était trouvé, il faudra alors "agir au plan européen", selon elle.
La chancelière allemande a aussi proposé au Parlement européen "la constitution d'un conseil de sécurité européen" pour renforcer la politique extérieure de l'Union européenne.
"J'ai proposé la constitution d'un conseil de sécurité européen avec une présidence tournante au sein de laquelle des décisions importantes pourront être plus rapidement prises".
Emmanuel Macron dispose donc du soutien d'Angela Merkel en Europe. La chancelière allemande a également été très marquée lors de sa visite en France par les cérémonies d'hommages dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, lors du week-end du 11 Novembre.  
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !