Alstom : les Français favorables à une "nationalisation temporaire" de l'entreprise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Alstom : les Français favorables à une "nationalisation temporaire" de l'entreprise
©

Sondage

Alstom : les Français favorables à une "nationalisation temporaire" de l'entreprise

En effet, selon un sondage BVA pour i-Télé publié ce samedi, 55% d’entre eux pensent qu’il s’agit d’une bonne solution.

Jean-Luc Mélenchon a levé un lièvre. Et si, pour résoudre le dossier Alstom, l’Etat français ne procédait pas à une nationalisation temporaire de l’entreprise ? Alors que General Electric a fait une "offre ferme" de 12,35 milliards d'euros pour sa branche énergie et que Siemens se montre aussi intéressé par un éventuel rachat, le gouvernement entend bien avoir son mot à dire. Mais est-ce que, pour autant, la solution du leader du Front de gauche est la bonne ? En tout cas les Français y sont favorables à 55% selon un sondage BVA pour i-Télé publié ce samedi.

Une nationalisation temporaire qui séduit donc les Français. Mais pour autant cette enquête montre bien que ce choix recouvre toutefois de fortes disparités selon les préférences partisanes. Ainsi, à gauche, la nationalisation est soutenue par une majorité forte (70 %) et même écrasante à la gauche du PS (82%), elle est, à l’inverse, rejetée à droite (seulement 43% de soutien, 53% de rejet).

Ce même sondage montre autre chose : « la très médiatisée affaire Alstom suscite de fortes critiques ». En effet, 58% des Français se disent mécontents de la gestion de ce dossier par le gouvernement. Un niveau de mécontentement comparable à celui enregistré par BVA à l’époque de « l’affaire Mittal » en novembre. Dans le détail, ce sont les sympathisants de droite qui se montrent les plus critiques (75% de mécontentement) et ceux de gauche ne se disent satisfaits qu’à une petite majorité (51%). Pour rappel, à l’heure actuelle, l'Etat n'est actionnaire d'Alstom qu'à hauteur de 1% via la Caisse des dépôts et consignation.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !