Allemagne: échec des négociations pour former une coalition, l'avenir d'Angela Merkel en question | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Allemagne: échec des négociations pour former une coalition, l'avenir d'Angela Merkel en question
©TOBIAS SCHWARZ / AFP

La crise couve

Allemagne: échec des négociations pour former une coalition, l'avenir d'Angela Merkel en question

La chancelière a "déploré" l'échec des tractations pour former un nouveau gouvernement. Pour Emmanuel Macron, la France "n'a pas intérêt à ce que ça se crispe".

Le ciel s’assombrit autour d’Angela Merkel qui se retrouve confrontée à une grave crise politique. Ce dimanche, la chancelière allemande a "déploré" l'échec de négociations pour former un gouvernement en Allemagne après les dernières élections législatives. Le parti conservateur de Merkel avait remporté ces élections, mais avec un score très décevant. Cela faisait donc un mois que la responsable d’Outre-Rhin négociait une coalition "Jamaïque" encore jamais expérimentée au plan national, entre son parti conservateur (CDU-CSU), les Libéraux, et les Ecologistes.

Sans succès. Jugeant qu’il n'y avait pas suffisamment "de positions commune et de confiance mutuelle" pour envisager un gouvernement de coalition, le président du FDP (parti libéral) Christian Lindner a déclaré qu’il était "préférable de ne pas gouverner que de mal gouverner". Principal sujet de discorde : l’immigration. Les différents partis n'ont pas réussi à s'entendre sur un plafonnement du nombre de demandeurs d'asile et sur les questions autour du regroupement familial. Les questions environnementales et la fiscalité ont constitué un autre important point d’achoppement.

En attendant de probables nouvelles élections, l’Allemagne se prépare à plusieurs semaines ou mois de paralysie politique, sur le plan national comme en Europe. Et Angela Merkel, au pouvoir depuis 2005, voit sa position bien fragilisée. Pour Emmanuel Macron, la France "n'a pas intérêt à ce que ça se crispe. Ce qui fait que nous, on doit avancer", a estimé le chef de l'Etat, qui s'exprimait en marge d'une rencontre avec Bernard Accoyer.

Lu sur LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !