Allemagne : le SPD approuve l'idée d'une coalition avec Angela Merkel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Allemagne : le SPD approuve l'idée d'une coalition avec Angela Merkel
©John MACDOUGALL / AFP

Déblocage ?

Allemagne : le SPD approuve l'idée d'une coalition avec Angela Merkel

Des négociations vont pouvoir à nouveau être lancées pour former un gouvernement avec les conservateurs.

L'Allemagne va-t-elle renouer avec ses bonnes vieilles habitudes ? Incapable de former un coalition, Angela Merkel va peut-être finalement retrouver ses anciens alliés du SPD. Les sociaux-démocrates du SPD ont accepté dimanche après-midi le principe d'une nouvelle coalition dirigée par la chancelière Angela Merkel. Réunis à Bonn, les délégués du parti ont approuvé d'une courte tête, à l'issue d'un vote à main levée suffisamment serré (362 voix pour sur 642) pour qu'il y ait eu deux décomptes, l'ouverture de ces pourparlers.

Cette décision faite "sans enthousiasme", mais "avec raison" conduit à ouvrir de nouvelles négociations pour former un gouvernement avec les conservateurs aux alentours de Pâques, sur la base d'un document de 28 pages sur lequel les deux partenaires s'étaient engagés. Si le vote a été si serré, c'est qu'à l'exception du volet européen, c'est majoritairement la voix de la CDU qui s'est imposée dans le texte de l'accord. 

Ce vote du jour était suivi de près par tous les dirigeants européens, car ces pourparlers doivent mettre fin à l’imbroglio politique privant l’Allemagne d’un gouvernement et d’une majorité depuis les législatives de septembre.

"Je salue le sens des responsabilités du SPD, qui a voté pour la poursuite des négociations de coalition avec la CDU/ CSU. L’Europe a besoin d’une sociale- démocratie engagée et constructive. Il reste à convaincre la base par des avancées progressistes dans le contrat de coalition", a réagi sur Twitter Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières.

Lu dans Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !