Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Terrorisme
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
©INA FASSBENDER / AFP

Enquête

Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées

Le gouvernement allemand a condamné ce lundi des projets d’attentats contre plusieurs mosquées du pays par un groupuscule d’extrême droite qui vient d’être démantelé.

Douze membres d'un groupuscule d'extrême droit ont été arrêtés vendredi 14 février et placés en détention. 

Ils sont suspectés d’avoir projeté de viser des lieux de culte musulmans pendant la prière, sur le modèle de l’attentat de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, qui en mars 2019 avait tué 51 personnes dans deux mosquées en live, ont révélé dimanche soir les médias allemands.

« Ce qui a été mis en lumière est effrayant, de voir manifestement un groupe se radicaliser de la sorte aussi rapidement », a affirmé un porte-parole du ministère de l’Intérieur, Björn Grünewälder, lors d’une conférence de presse à Berlin. Il est « important que les lieux de culte soient protégés », a-t-il poursuivi.

Les enquêteurs ont retrouvé, lors des perquisitions menées dans 13 lieux répartis sur cinq Etats régionaux, des « couteaux », « arbalètes », des « grenades », mais aussi un « fusil de chasse » et un « pistolet ».

Quatre d'entre eux sont soupçonnés d'avoir formé « une association d'extrême droite à caractère terroriste », selon le parquet, tandis que les huit autres sont soupçonnés de leur avoir fourni un soutien « financier » ou « une aide pour se procurer des armes ».

Parmi les suspects, ils sont tous de nationalité allemande, dont un policier de Rhénanie du Nord-Westphalie qui a été suspendu. Selon le magazine allemand Bild, son but était de « lancer une guerre civile » dans le pays.

Les autorités allemandes s'inquiètent d'un terrorisme d'extrême droite depuis notamment le meurtre d'un élu allemand pro-migrants, membre du parti de la chancelière Angela Merkel, en juin dernier.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !