Allemagne : la passe de trois pour Merkel ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Angela Merkel se représentera le 22 septembre prochain
Angela Merkel se représentera le 22 septembre prochain
©Reuters

Législatives allemandes

Allemagne : la passe de trois pour Merkel ?

A un trimestre des prochaines élections législatives allemandes, Angela Merkel a présenté le –coûteux- programme électoral de son camp.

La chancelière allemande, personnalité politique préférée Outre-Rhin, a dévoilé les mesures qu'elle entend appliquer si elle venait à être réélue pour un troisième mandat de quatre ans. Populaire, grâce notamment à sa fermeté dans la gestion de la crise économique qui touche l'Europe, Angela Merkel, est à 58 ans, au sommet de sa carrière politique.

Et elle distribue ainsi des promesses en forme de futurs cadeaux. Selon les Unions chrétiennes CDU/CSU, les impôts n'augmenteraient pas une fois l'automne venu. "Nous croyons qu' (...) en motivant notre secteur des PME, en motivant nos familles, les chances de parvenir à une augmentation des rentrées fiscales sont beaucoup plus grandes que si nous créons de la démotivation à travers des hausses d'impôts", a ainsi pu assurer la chancelière.

Par ailleurs, la CSU souhaite endiguer la hausse des loyers pour les nouveaux baux, en les plafonnant. Et, bien que son réseau routier soit l'un des plus performants au monde, la chancelière a indiqué vouloir investir dans les infrastructures routières. Le chiffrage, rien que pour les routes, s'élève à 25 milliards d'euros (28 milliards la totalité du programme). Ce qui a fait bondir ses opposants politiques, qui rappellent que la chancelière demande aux autres pays européens de sérieuses économies et coupes franches dans leurs budgets. A propos d'Europe, la position d'Angela Merkel n'a pas bougé d'un iota concernant l'entrée de la Turquie dans l'UE. Le rendez-vous électoral est programmé le 22 septembre prochain. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !