Allemagne : arrestation de deux djihadistes syriens présumés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Allemagne : arrestation de deux djihadistes syriens présumés
©Reuters

Enquête

Allemagne : arrestation de deux djihadistes syriens présumés

Les deux individus, Mousa H. A., 23 ans, et Abdulmalk A., 30 ans, ont été arrêtés respectivement dans l'Etat régional de Saxe-Anhalt (est) et à Berlin.

Le parquet fédéral allemand a fait savoir que deux djihadistes syriens présumés, dont l'un est soupçonné d'avoir commis un "crime de guerre" en égorgeant un soldat de l'armée syrienne fait prisonnier, ont été interpellés mardi 9 mai.  

Ces deux individus, Mousa H. A., 23 ans, et Abdulmalk A., 30 ans, ont été arrêtés respectivement dans l'Etat régional de Saxe-Anhalt (est) et à Berlin, explique le parquet compétent dans les affaires de terrorisme dans son communiqué. Ils sont suspectés d'avoir rejoint en 2012 des unités combattantes du groupe djihadiste Fateh al-Cham.

>>>> À lire aussi : Attaque terroriste de Londres: France, Allemagne, ou Royaume-Uni, pourquoi la remise en question des modèles d’intégration, de laïcité, ou de politique étrangère, n’a plus de sens face à l’uniformité des attaques

D'après les autorités allemandes, Mousa H. A. a pris part à des combats contre les troupes du président syrien Bachar al-Assad tandis que Abdulmalk A., qui avait des fonctions de commandement au sein de l'ex-Front al-Nosra, a pris notamment part à la prise de Tabqa (nord).

En 2013, Abdulmalk A. a forcé un tireur d'élite de l'armée syrienne capturé à creuser sa propre tombe, avant de l'égorger, d'après le parquet fédéral. 

Quelques mois plus tard, le même Abdulmalk a rallié le groupe djihadiste Etat islamique et était pour l'EI un administrateur du barrage hydro-électrique de Tabqa, situé sur l'Euphrate, le plus grand de Syrie.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !