Allemagne : Angela Merkel remporte un scrutin clé avant les législatives | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Allemagne : Angela Merkel remporte un scrutin clé avant les législatives
©Capture Couverture Der Spiegel

Winner

Allemagne : Angela Merkel remporte un scrutin clé avant les législatives

L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel a remporté une victoire importante aux élections régionales en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel a remporté une victoire importante aux élections régionales en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le plus peuplé des Länder allemands jusqu'alors dirigé par une coalition "rouge-vert". La CDU a gagné 34,5% des voix, soit près de huit points de plus par rapport à 2012. Le Parti social-démocrate (SPD), son partenaire minoritaire au sein de la coalition gouvernementale fédérale, est passé, lui, de 39,1% à 30,5%. Il s'agit d’un bon signe pour Angela Merkel - qui devrait briguer un quatrième mandat lors des législatives du 24 septembre – puisque c’est la  troisième fois consécutive que le SPD échoue aux élections régionales depuis le mois de mars.

Martin Schulz accuse le coup

"C'est un jour important pour la Rhénanie-du-Nord-Westphalie", a déclaré Armin Laschet, chef de file de la CDU locale, qui devrait devenir ministre président du Land. "Nous avons atteint deux objectifs : battre la coalition SPD-Verts et devenir le premier parti dans cet Etat", a-t-il souligné.

De son côté, Hannelore Kraft, qui occupait cette fonction dirigeante dans l'administration régionale sortante, a rapidement reconnu sa défaite et a annoncé qu'elle quittait la présidence locale de son parti, le SPD. "Il est triste que nous ayons perdu autant de circonscriptions. J'endosse personnellement la responsabilité de cette défaite", a-t-elle précisé. Cette défaite est aussi celle de Martin Schulz, candidat des sociaux-démocrates à la chancellerie. "C'est une journée difficile pour le SPD et une journée difficile pour moi. (…) Nous subissons une sévère défaite dans l'Etat dont je suis originaire. Nous perdons une élection importante", a-t-il reconnu.

Lu sur Paris Match

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !