Sarkozy s'en prend aux "intégristes" de l'écologie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sarkozy s'en prend 
aux "intégristes" de l'écologie
©

Algues vertes

Sarkozy s'en prend aux "intégristes" de l'écologie

Le président de la République a clairement pris le parti des agriculteurs bretons, non responsables des "marées vertes", selon lui.

Nicolas Sarkozy défend les agricultures qui ne sont pas "coupables", à ses yeux, de la prolifération des algues vertes sur le littoral breton.

Sur cette affaire, "il serait absurde de désigner des coupables, de montrer du doigt des agriculteurs qui ont fait d'énormes progrès en la matière et qui ont été parfaitement responsables, et qui ne sont pas coupables de choix économiques qui ont été faits il y a bien longtemps", a-t-il expliqué. Le président de la République a ajouté : "Il y aura toujours les intégristes qui vont protester et on n'entend qu'eux (...). Plus c'est excessif, plus on leur donne la parole".

Nicolas Sarkozy a également indiqué que l'Etat continuerait à soutenir les opérations de ramassage d'algues vertes dont la prolifération est due aux engrais azotés utilisés dans l'agriculture intensive. La création d'unités de méthanisation devrait aussi être encouragée pour transformer les déchets organiques en biogaz. Une alternative dénoncée par l'association Eaux et Rivières de Bretagne.

Au mois de juin 2011, il a déjà été ramassé deux fois plus d'algues vertes que l'année dernière à la même époque.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !