Algérie : les espoirs déçus d'Emmanuel Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Drapeau Algérie
Drapeau Algérie
©RYAD KRAMDI / AFP

Diplomatie

Algérie : les espoirs déçus d'Emmanuel Macron

Alger n'a pas répondu aux efforts présidentiels de réconciliation mémorielle

Après les propos inhabituellement durs tenus jeudi 30 septembre par Emmanuel Macron – et rapportés en exclusivité par Le Monde, samedi 2 octobre – contre un « système politico-militaire » algérien « fatigué ». On est loin d’un dérapage accidentel, les déclarations du président français ont semblé minutieusement soupesées, avec l’intention évidente d’être relayées analyse Le Monde.

Macron a utilisé une expression (le « système politico-militaire » algérien) que les usages diplomatiques réprouvent – au profit de formules plus neutres comme « gouvernement » ou « autorités » –, mais il sous-entend que son homologue, « pris dans ce système »,ne jouit, en fait, que d’un pouvoir limité. 

Les propos tenus par Macron à l’Elysée le 30 septembre ne relèvent « pas d’une simple poussée de fièvre » mais d’« un changement de pied qui risque de durer », estime un ancien diplomate.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !