Airbus : bénéfice net record de 4,2 milliards d’euros en 2021 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le siège social d'Airbus à Saint-Martin du Touch près de Blagnac, dans la banlieue de Toulouse.
Le siège social d'Airbus à Saint-Martin du Touch près de Blagnac, dans la banlieue de Toulouse.
©GEORGES GOBET / AFP

Fin des turbulences

Airbus : bénéfice net record de 4,2 milliards d’euros en 2021

Après le trou d’air provoqué par la crise sanitaire, Airbus a publié ce jeudi un bénéfice net record de 4,2 milliards d'euros en 2021

L'année 2021 a été marquée par une augmentation historique de la production et l’avionneur européen ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Après une production de 611 avions commerciaux en 2021, Airbus compte livrer 720 appareils en 2022.

« Notre attention s'est déplacée de la gestion de la pandémie vers la reprise et la croissance », s’est félicité Guillaume Faury, le président exécutif du groupe. Ces résultats « remarquables » sont liés à la hausse des livraisons d'avions commerciaux (+8% par rapport à 2020), à « la bonne performance » des activités spatiales et de défense ainsi qu'à la division hélicoptères. 

Dans le secteur de l’aéronautique, les clients payent la majeure partie de la facture au moment où ils prennent possession des avions. Les livraisons constituent donc un indicateur fiable de la rentabilité. 

Au début de la crise sanitaire, Airbus avait fortement réduit sa production et annoncé 15 000 suppressions de postes. Ils avaient finalement été revus à près de 10 000. Cette année, le groupe prévoit d’en recruter 6000. 

En 2021, le chiffre d’affaire du constructeur européen a progressé de 4% à 52,1 milliards d’euros. Son bénéfice opérationnel a été marqué par des ajustements positifs totalisant 477 millions d'euros, concernant notamment la fin du programme A380 et une reprise de provisions liée à son plan de restructuration.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !