Air Cocaïne : première nuit en prison pour le pilote Bruno Odos | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Air Cocaïne : première nuit en prison pour le pilote Bruno Odos
©Reuters

Le revers de médaille

Air Cocaïne : première nuit en prison pour le pilote Bruno Odos

Pascal Fauret, l'autre pilote condamné à 20 ans de prison en République Dominicaine pour trafic de drogue, doit être auditionné ce mercredi par la magistrate Christine Saunier-Ruellan.

Pas sûr que le "matelas" de la prison des Beaumettes à Marseille soit plus douillet que celui où il dormait en République Dominicaine. Bruno Odos, l'un des deux pilotes français condamnés à 20 ans de prison sur l'île des Caraïbes pour trafic de drogue, a été placé en détention provisoire mardi 3 novembre, à l'issue de son audition par la juge Christine Saunier-Ruellan. Chargée de l'instruction de cette affaire dans laquelle Pascal Fauret et lui ont été arrêtés aux commandes d'un avion contenant 680kg de cocaïne le 20 mars 2013, celle-ci doit encore rencontrer le deuxième pilote ce mercredi.

Lors de cette audition, Bruno Odos aurait notamment été interrogé sur des "vols suspects" entre la France et la République Dominicaine. "Il a répondu à ses interrogations, précisant qu'il s'agissait de vols commerciaux où il n'avait pas vocation à vérifier le contenu des bagages", a déclaré son avocat MeJean Reinhart. "C'est une très mauvaise nouvelle car il a donné tous les arguments pour qu'il soit remis en liberté", a-t-il ajouté, précisant son intention de faire appel devant la chambre d'instruction.

Prétextant une balade en mer alors qu'ils étaient assignés à résidence, les deux pilotes ont quitté le sol dominicain sur un petit bateau avec un ancien marine et Aymeric Chauprade, eurodéputé FN, fin octobre. Abordés par un plus gros bateau qui faisait partie du complot, ils ont ensuite navigué jusqu'aux Antilles, d'où ils ont pris un avion pour la France avec de faux passeports. Pascal Fauret et Bruno Odos ont atteri à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle le 25 octobre dernier, avant de rejoindre leur foyer respectif. Ils ont été arrêtés lundi 3 novembre à l'aube à leur domicile.
 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !