Agression sexuelle dans le métro à Lille : l'agresseur condamné à 18 mois de prison ferme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Agression sexuelle dans le métro à Lille : l'agresseur condamné à 18 mois de prison ferme
©

C'est tout

Agression sexuelle dans le métro à Lille : l'agresseur condamné à 18 mois de prison ferme

La victime avait vécu un véritable calvaire pendant trente minutes sans que personne ne réagisse.

Abdelnour Benaicha, 19 ans, a été condamné ce jeudi à dix-huit mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Mardi, il avait agressé sexuellement une jeune femme dans le métro à Lille. "Cette société m’inquiète. C’est vraiment chacun pour soi, même dans les moments difficiles", s'est indigné le ministère public à l'audience, constatant l’absence de réaction des autres passagers du métro. 

Mardi soir, pendant environ une demi-heure, la victime, âgée de 30 ans, avait vécu un véritable calvaire, dans le métro, puis à l'extérieur. Elle est tout d'abord abordée et ennuyée par l'homme lorsqu'elle entre dans la station de métro CHR B Calmette. L’agression se poursuit sur le quai, où il l’insulte, tente de l’embrasser malgré son opposition. Plusieurs autres usagers étaient présents, mais personne n’est intervenu : "Sur les caméras, on voit l’attitude du public qui s’éloigne et ne porte pas secours. C’est de la non-assistance à personne en danger. Si quelqu’un avait au moins appelé la police, celle-ci aurait pu intervenir aussitôt", confiait un proche du dossier à la Voix du Nord.

Abdelnour Benaicha ne va pas s'arrêter là puisqu'il va tour à tour menacer de la frapper avec une bouteille de vodka, la bloquer à plusieurs reprises puis lui toucher les fesses et la poitrine. Elle finit par sortir du métro à la station CHR Oscar-Lambret, mais l’agresseur continue de la poursuivre. Une fois dehors, la malheureuse tente d’arrêter des voitures sur la route. Un automobiliste s’arrête et elle s’engouffre à l’arrière de son véhicule. Sauf que le malfaiteur arrive à son tour, se bat avec le conducteur et parvient à extraire la jeune femme de la voiture. Ce sont des vigiles du CHR qui sont intervenus et ont interpellé l’agresseur.

La Voix du Nord

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !