Afrique du Sud : 34 mineurs tués dans des affrontements entre policiers et grévistes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Afrique du Sud : 34 mineurs tués dans des affrontements entre policiers et grévistes
©

Tensions

Afrique du Sud : 34 mineurs tués dans des affrontements entre policiers et grévistes

Une centaine de femmes de mineurs ce sont réunies sur les lieux du massacre.

[Mis à jour le 18 août à 12h45]

Au total 34 mineurs ont trouvé la mort hier et 78 ont été blessés. Le chef de la police a également fait savoir que "259 personnes ont été arrêtées, pour différents motifs, violence publique, meurtre, tentative de meurtre, rassemblement illégal, possession d'armes dangereuses."

Sur le lieu du massacre, une centaine de femmes de mineurs se sont réunies pour chanter et danser en hommage aux victimes. Elles ont entonné les chants révolutionnaires qui ont autrefois servi d'hymnes dans la lutte contre le régime raciste de l'apartheid. 

Trente, c’est le nombre de personnes tuées dans les affrontements entre grévistes et policiers à la mine de platine Lonmin de Marikana jeudi en Afrique du Sud.

Les grévistes, armés de machettes, gourdins et autres barres de fer, réclament des augmentations de salaires. Après avoir refusé de se disperser, les policiers leur ont tirés dessus.

Selon le porte-parole de la police, « les policiers, pour protéger leur vie et en situation de légitime défense, ont été obligés de répondre par la force ».

Les 30 personnes décédées s’ajoutent aux dix autres mortes depuis dimanche.

Lu sur France Tv Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !