Affamée, la Corée du Nord lance un SOS | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Affamée, la Corée du Nord lance un SOS
©

Communisme en faillite

Affamée, la Corée du Nord lance un SOS

Dix ans après la famine qui avait provoqué la mort de milliers de personnes, en 1990, la Corée du Nord n'est toujours pas capable de nourrir sa population, malgré les aides massives de la Corée du Sud pendant des années, atteignant jusqu'à 30 % des besoins alimentaires du pays. Mauvaise gestion des ressources, succession de désastres naturels, la dictature stalinienne est visiblement à bout de souffle, au point de demander à son ennemi de toujours (les États-Unis) de l'aide.

C'est une première. Plusieurs ONG américaines ont reçu à ce titre l'autorisation de venir en aide aux populations les plus affamées. 

Néanmoins, la communauté internationale reste méfiante. Elle craint que le régime de Pyong-Yang ne s'approprie les aides au détriment de sa population.

Séoul, déplore de son coté que ses dernières initiatives en faveur de la paix entre les deux états coréens - séparés par un no man's land de 238 kilomètres depuis 1950 - ont échoué,

Cette crise intervient à un moment stratégique pour la Corée du Nord, en pleine passation de pouvoir. Kim Jung -Un, l'actuel fils du leader communiste Kim Jung-Il, est censé reprendre les rennes de la dernière dictature stalinienne.

 

 

 

La Corée du Nord aux prises avec une grave pénurie alimentaire

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !