Affaire Vincent Lambert : le conseil d’Etat examinera le dossier le 6 février | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Affaire Vincent Lambert : le conseil d’Etat examinera le dossier le 6 février
©

Recours

Affaire Vincent Lambert : le conseil d’Etat examinera le dossier le 6 février

La plus haute juridiction administrative du pays s’exprimera dans une semaine sur la décision du tribunal de Châlons-en-Champagne. Et pourrait relancer le débat sur la fin de vie de Vincent Lambert.

C’est la femme de Vincent Lambert qui a saisi le conseil d’Etat, soutenu par le CHU de Reims, assure Bfmtv.comCette dernière se bat depuis plusieurs mois pour que l’alimentation artificielle de son mari, son seul traitement, soit arrêtée - ce qui reviendrait a une euthanasie passive. Âgé de 38 ans, Vincent Lambert est hospitalisé depuis cinq ans après un accident de la circulation : selon le corps médical, il est totalement aphasique et dans un état de conscience minimale.

Le 16 janvier dernier, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne s’est prononcé contre et avait ordonné à l’hôpital de reprendre l'hydratation et l'alimentation assistée du trentenaire. Le tribunal avait été saisi par les parents de Vincent Lambert, opposées à l’euthanasie passive de leur fils pour des raisons religieuses.

La balle est désormais dans la camp du conseil d’Etat qui devra se prononcer sur le maintien en vie, ou non, du jeune homme. L’audience publique est prévue jeudi 6 février à 11 heures.

Lur sur Bfmtv.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !