L'affaire Placé-Marleix divise l'UMP | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
L'affaire Placé-Marleix
divise l'UMP
©

Polémique

L'affaire Placé-Marleix divise l'UMP

L'écologiste Jean-Vincent Placé a porté plainte contre le sénateur Alain Marleix, qui l'a qualifié de "coréen national". L'UMP divisée.

La polémique opposant l'écologiste Jean-Vincent Placé au sénateur UMP et ancien secrétaire d'Etat Alain Marleix donne lieu à des réactions contrastées au sein de l'UMP. Si le secrétaire général du parti, Jean-François Copé, "regrette" et "récuse" les propos du sénateur, en revanche, d'autres accusent l'écologiste de "récupération politique". Jean-Vincent Placé a finalement porté plainte contre Alain Marleix, qui l'avait qualifié de "coréen national" sur la chaîne Public Sénat. Une référence à ses origines qu'il avait jugée insultante.

Le député maire du Raincy (93), Eric Raoult fait partie de ceux qui voient avant tout une maladresse dans la phrase d'Alain Marleix, qui ne mériterait pas de poursuites judiciaires :

"Il suffit donc de faire une erreur de langage pour se faire aligner par la police de l'expression."

Le député du nord, Sébastien Huyghe, va plus loin :

"Jean-Vincent Placé en fait des tonnes pour en faire de la récupération politique."

 

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !