Affaire Leonarda : que veut vraiment l'adolescente ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Leonarda "hésite" désormais à rentrer en France
Leonarda "hésite" désormais à rentrer en France
©Reuters

Nouvelle opinion

Affaire Leonarda : que veut vraiment l'adolescente ?

La collégienne a ce mardi déclaré à Canal + qu'elle hésitait à revenir seule en France. Mais interrogée par Le Figaro, elle a assuré qu'elle ne rentrerait qu'avec sa famille.

Leonarda change d'avis très régulièrement... Dans la même journée, elle a affirmé des choses différentes. Ce qui est certain c'est que l'adolescente ne sait plus ce qu'elle doit faire : rester au Kosovo où elle a été expulsée ou revenir, seule, en France ? Et ce mardi en moins d'une heure, elle s'est contredite à ce sujet. Dans un premier temps, elle a été interviewée par Canal + où elle a déclaré qu'elle "hésite à rentrer en France". "Depuis la première fois, j'hésitais, mais je le cachais", a confié l'adolescente, depuis le Kosovo. Rentrer seule, comme l'a proposé le président François Hollande ? "J'aimerais bien, mais j'hésite".

Au journaliste de Canal+, Leonarda a aussi expliqué qu'elle avait tenté de joindre les autorités françaises via l'ambassade à Pristina pour savoir quand et dans quelles conditions elle pourrait éventuellement revenir en France. Des propos qui tranchent avec ce qu'elle avait déclaré immédiatement après l'offre du président de la République. Dans le même temps Leonarda aurait déclaré à Hugo Clément, journaliste de France 2 envoyé spécial à Mitrovica : "J'ai bien réfléchi, je veux revenir" 

Ce n'est pas le premier revirement de situation de Leonarda dans cette histoire. Samedi, lorsque le chef de l'Etat lui a proposé de poursuivre sa scolarité en France, à condition, donc, de venir seule, elle avait été catégorique : "Je n'irai pas seule en France, je n'abandonnerai pas ma famille". Ce qui était déjà un changement de point de vue. Ainsi vendredi dernier, dans le journal télévisé de France 2, Leonarda avait affirmé vouloir revenir en France. "Je n'avais pas envie de venir ici. (...) Y avait tous mes camarades qui me regardaient bizarrement, ils me demandaient pourquoi il y avait la police". "C'est en France que je vois mon avenir, c'est pas ici". A elle de décider...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !