Affaire Leonarda : Marine Le Pen appelle François Hollande à la démission | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Affaire Leonarda : Marine Le Pen appelle François Hollande à la démission
©

En colère

Affaire Leonarda : Marine Le Pen appelle François Hollande à la démission

Lundi, sur France 2, la présidente du Front national a fustigé le comportement "grotesque et dangereux" du président de la République.

Marine Le Pen se lâche. Encore. Interrogée sur l'expulsion de Leonarda, cette jeune écolière, la présidente du FN a pointé une nouvelle fois le déficit d'autorité du Président de la République, coupable selon elle d'avoir "humilié la France".  " Il a humilié la France d’une telle manière qu’il n’a plus aucune autorité. On a bien vu la faiblesse, la fragilité de ce personnage qui, sous la pression de quelques étudiants gauchistes, est venu violer non seulement des décisions administratives, mais aussi la loi " a-t-elle expliqué.

Après avoir rappelé sa volonté de mettre fin à la régularisation des clandestins, la dirigeante frontiste a dénoncé le caractère "dangereux" des déclarations de François Hollande: "Il a appuyé sur le bouton de l’aspirateur à clandestins, car ce signal, il a été entendu dans le monde entier".                                La patronne du parti a par ailleurs estimé que les enfants issus de l'immigration clandestine ne devaient pas faire l'objet d'un régime de faveur en matière de régularisation.

La candidate FN à l'élection présidentielle de 2012 a enfin regretté la posture "ridicule" de François Hollande. " Qu’un président de la République s’abaisse et abaisse la France à faire une intervention officielle à la suite d’une affaire qui ne relève même pas de la responsabilité d’un sous-préfet, c’est évidemment totalement ridicule" a conclu Marine Le Pen.


Marine Le Pen : "François Hollande a appuyé...par francetvinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !