Affaire Hollande-Gayet : Ségolène Royal jouerait les intermédiaires avec Valérie Trierweiler, elle dément | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Ségolène Royal aurait rendu visite à Valérie Trierweiler
Ségolène Royal aurait rendu visite à Valérie Trierweiler
©Reuters

Ça n'en finit plus

Affaire Hollande-Gayet : Ségolène Royal jouerait les intermédiaires avec Valérie Trierweiler, elle dément

Selon Voici, l'ex-candidate à la présidentielle a rendu visite, ce mercredi, à Valérie Trierweiler à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Ce que la principale intéressée a démenti fermement.

Valérie Trierweiler et Ségolène Royal ne s'aiment guère : depuis de nombreuses années, les relations entre les deux femmes sont tendues. Ainsi, en 2007, durant la campagne présidentielle où Ségolène Royal est candidate, la relation entre François Hollande et Valérie Trierweiler dure depuis deux ans. Pourtant, à l'époque, le premier secrétaire socialiste et la présidente de Poitou-Charentes sont officiellement toujours ensemble...

Mais ce jeudi, des informations de Voici font état d'un rapprochement entre les deux femmes. En effet, à en croire le magazine, Ségolène Royal se serait rendue à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière ce mercredi afin de soutenir Valérie Trierweiler, hospitalisée pour une cure de repos, après les révélations dans Closer d'une supposée relation entre Julie Gayet et le François Hollande. 

Alors qu'Europe 1 avançait ce matin que le président de la République ne serait toujours pas allé prendre de ses nouvelles, Voici avance donc, photos à l'appui, que "la présidente de la région Poitou-Charentes s’est rendue à la Pitié Salpêtrière hier soir sous une pluie battante et en est sortie peu après 20 heures". Selon l'hebdomadaire, Ségolène Royal " aurait été missionnée par le Président en personne pour jouer les intermédiaires et faire accepter à Valérie Trierweiler une rupture qui semble inéluctable".

Toutefois, selon Patrice Biancone, le chef de cabinet de la première dame, il ne s'agit que d'une rumeur de plus comme il l'a indiqué sur Twitter. Ségolène Royal a elle aussi fermement démenti jeudi soir par un tweet disant "Tourner la page et se remettre au travail : les affirmations de Voici sont complètement fausses".

Enfin, Voici assure que si François Hollande ne s'est pas rendu sur place, c'est parce que Valérie Trierweiler refuserait de le recevoir. Mais selon des informations de RTL, si le chef de l'Etat n'est pas allé la voir c'est parce que les médecins ne lui en n'ont pas donné l'autorisation. Et la station de radio de préciser qu'il s'agit d'une pratique répandue dans les cas de détresse psychologique... Toutefois, selon RTL, "François Hollande parle à l'équipe de soignants qu'il a même rencontrés personnellement" et d'ajouter que la Première dame a reçu des fleurs et des chocolats, ce qu'elle perçoit comme des attentions de la part du Président. Une vraie telenovela à la française.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !