Affaire Gayet-Hollande : un député UMP interroge le gouvernement sur le coût d’une visite de François Hollande en hélicoptère aux parents de Julie Gayet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Affaire Gayet-Hollande : un député UMP interroge le gouvernement sur le coût d’une visite de François Hollande en hélicoptère aux parents de Julie Gayet
©

Souviens-toi l’été dernier

Affaire Gayet-Hollande : un député UMP interroge le gouvernement sur le coût d’une visite de François Hollande en hélicoptère aux parents de Julie Gayet

Claude de Ganay, député du Loiret, souhaite savoir qui a financé un déplacement privé de François Hollande en août 2013.

L’été dernier, François Hollande aurait rendu visite, en hélicoptère, aux parents de la comédienne Julie Gayet, dans la résidence secondaire de la famille, le château de Cadreils, dans le Gers. Un nouvel épisode de l’affaire Gayet-Hollande, raconté par le Journal du dimanche, le 18 janvier 2014.

Une visite non-confirmée, souligne Le Lab, que le quotidien local la Dépêche du Midi date du "3 août 2013, de 13 heures à 15 heures", et qui interroge le député UMP du Loiret Claude de Ganay. Ce dernier a d’ailleurs posé une question au gouvernement, à la fin du mois de janvier, pour savoir si des crédits de l’Etat ont été utilisés pour cette visite privée.

Le député UMP du Loiret pose la question en ces termes au ministre de la Défense : "Il [le député, ndlr] souhaiterait connaître lesquels de ces moyens ont été utilisés lors de cette journée et quel en a été le coût. Enfin, si des déplacements privés ont été effectués, quelles en ont été les refacturations, selon la règle de refacturation au Président de la République des dépenses relevant de ‘l'intendance privée’, recommandée par la Cour des comptes en 2009."

Interrogé par Le Figaro, le député explique que sa démarche est double : "Premièrement, c'est le rôle du parlementaire de contrôler ce que fait l'exécutif. Deuxièmement, c'est pour dénoncer l'hypocrisie ambiante, la démagogie de la majorité actuelle : on ne cesse d'entendre parler de transparence toute la journée, surtout à l'heure où les parlementaires doivent rendre leurs déclarations de patrimoine [...] Ici, que ce soit un hélicoptère ou une voiture, on ne sait pas si l'État a fincancé un déplacement personnel."

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !