Affaire Gayet-Hollande : Matignon affirme que l'escapade supposée du président chez les Gayet n'a rien coûté au contribuable | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Affaire Gayet-Hollande : Matignon affirme que l'escapade supposée du président chez les Gayet n'a rien coûté au contribuable
©Reuters

Démenti officiel

Affaire Gayet-Hollande : Matignon affirme que l'escapade supposée du président chez les Gayet n'a rien coûté au contribuable

Un député UMP a adressé une question écrite au gouvernement sur le coût d'une visite qu'aurait effectuée François Hollande à la famille de Julie Gayet, en marge d'un déplacement officiel dans le Gers.

Matignon dément : non, François Hollande ne s'est pas rendu en hélicoptère aux frais de l'Etat dans la résidence secondaire de la famille de Julie Gayet, dans le Gers, l'été dernier. Des témoins affirment en effet que le président se serait éclipsé, le 3 août, pour une visite personnelle en marge d'un déplacement officiel. Dans une question publiée mardi au Journal Officiel, le député UMP Claude de Ganay s'interroge sur le financement de ce déplacement supposé. 

"Le président de la République a effectué un déplacement officiel en Dordogne et dans le Gers les 2 et 3 août sur les thèmes du développement rural et de la politique de la ville", rappelle Matignon dans une réponse qui sera publiée mardi prochain au JO. "Le seul moyen aérien utilisé a été un Falcon-7X pour les trajets Paris-Périgueux et Périgueux-Auch le 2 août, et Auch-Paris au retour le 3." "Aucun autre moyen aérien n'a été mis en oeuvre", assure-t-on.

"Quant aux préconisations de la Cour des comptes relatives aux déplacements privés du président de la République, elles ont toujours été strictement respectées depuis le début du quinquennat", concluent les services du Premier ministre.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !