Affaire Cahuzac : Marie-Arlette Carlotti a publié sa déclaration de patrimoine sur son blog | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marie-Arlette Carlotti à l'Assemblée nationale
Marie-Arlette Carlotti à l'Assemblée nationale
©Reuters

Passage en revue

Affaire Cahuzac : Marie-Arlette Carlotti a publié sa déclaration de patrimoine sur son blog

La ministre déléguée possède deux appartements, ainsi qu'une maison dans l'Hérault, d'une valeur totale de 565 000 euros. Elle détient aussi des actions, une assurance-vie, cinq comptes courants ou d'épargne et deux voitures.

L'affaire Cahuzac reste un coup dur pour François Hollande et son gouvernement. Alors que ce lundi, Laurent Fabius est accusé par Libération de posséder un compte en Suisse, d'autres ministres ont décidé d'agir. C'est le cas de Marie-Arlette Carlotti. La ministre déléguée aux Personnes handicapées et à l'Exclusion a publié sa déclaration de patrimoine sur son blog, dans un souci de "transparence".

"Le combat de Marie-Arlette Carlotti est celui de la transparence en politique. Elle a, tout au long de sa carrière, toujours lutté contre ceux qui ne respectaient pas les règles", explique dans un communiqué la ministre, candidate aux primaires socialistes à Marseille. Pour elle, "la faute grave commise par un ancien membre du gouvernement ne peut pas et ne doit pas jeter le doute sur l'ensemble des femmes et des hommes politiques".

Selon sa déclaration "exhaustive", l'élue de 61 ans possède deux appartements, l'un à Marseille et un autre en Haute-Corse, ainsi qu'une maison dans l'Hérault, d'une valeur totale de 565 000 euros. Elle détient également des actions (quelque 2 500 euros), une assurance-vie de près de 40 000 euros, cinq comptes courants ou d'épargne (près de 23 000 euros) et deux voitures. "L'acquisition de ses biens s'est fait grâce à son activité professionnelle en tant que cadre de l'aéronautique, ses indemnités d'élus, les revenus de l'activité professionnelle de son mari et l'héritage de ses parents", peut-on lire sur le blog (www.macarlotti.com).

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé qu'il préparait "des mesures sévères pour garantir la transparence, le respect de la loi et la probité", selon Jean-Marc Ayrault. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !