Affaire Bygmalion : Patrick de Carolis suspend son activité sur France 3, suite à sa mise en examen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Affaire Bygmalion : Patrick de Carolis suspend son activité sur France 3, suite à sa mise en examen
©

Conséquences de l'affaire

Affaire Bygmalion : Patrick de Carolis suspend son activité sur France 3, suite à sa mise en examen

L'ex-PDG du groupe public (de 2005 à 2010), a récemment été mis en examen par le juge Renaud van Ruymbeke dans ce dossier, avait-t-on appris en avril de sources proches du dossier. L'ancien dirigeant de Bygmalion, Bastien Millot, a lui aussi été mis en examen, le 11 avril dernier.

L'ancien PDG de France Télévisions, Patrick de Carolis, mis en examen pour "favoritisme" dans l'enquête sur des contrats entre le groupe audiovisuel et la société de communication Bygmalion, a annoncé ce jeudi qu'il suspendait son activité à l'antenne de France 3 "le temps de défendre (son) honneur". "Mis en cause de façon totalement injustifiée à l'occasion des prestations réalisées par la société Bygmalion au profit de France Télévisions et dans l'attente de ma mise hors de cause définitive, j'ai décidé de suspendre mon activé à l'antenne de France 3 le temps de défendre mon honneur", a-t-il écrit dans un communiqué.

L'ex-PDG du groupe public (de 2005 à 2010), a récemment été mis en examen par le juge Renaud van Ruymbeke dans ce dossier, avait-t-on appris en avril de sources proches du dossier. L'ancien dirigeant de Bygmalion, Bastien Millot, a lui aussi été mis en examen, le 11 avril dernier.

"Je ne renouvellerai donc pas mon contrat de présentateur des Racines et des Ailes, émission que j'ai créée en 1997 et interromprai la production et la présentation du magazine le Grand Tour à la fin de l'année", précise-t-il. Il explique que cette décision, motivée "par le profond respect" qu'il porte aux téléspectateurs et au service public, a été prise en concertation avec France Télévisions.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !