Affaire Bygmalion : Patrick de Carolis et Bastien Millot écopent de 5 mois de prison avec sursis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Patrick Balkany s'énerve quand on l'interroge sur Bygmalion.
Patrick Balkany s'énerve quand on l'interroge sur Bygmalion.
©capture d'écran bfmtv.com

Condamnés

Affaire Bygmalion : Patrick de Carolis et Bastien Millot écopent de 5 mois de prison avec sursis

En outre, ils ont été condamnés à des amendes.

L'ancien patron de France Télévisions, Patrick de Carolis, et le fondateur de la société Bygmalion, Bastien Millot, ont été condamnés, ce jeudi 19 janvier, à cinq mois d'emprisonnement avec sursis chacun pour avoir passé des contrats entachés de favoritisme. En outre, ils ont été condamnés à des amendes. 25 000 euros pour Patrick de Carolis, coupable de "favoritisme". Son avocat a immédiatement annoncé qu'il ferait appel. 75 000 euros pour Bastien Millot, coupable de "recel". Les deux hommes n'ont pas assisté à la lecture du jugement par le tribunal correctionnel.

Seul Camille Pascal, ancien secrétaire général du groupe de télévision public, a "pris sa part de responsabilité" selon le tribunal. Il a été condamné à deux mois d'emprisonnement avec sursis et 15 000 euros d'amende.

La société Bygmalion a déjà été au centre d'une vive polémique quand l'une de ses filiales, Event & Cie, a été accusée, d'avoir pratiqué des surfacturations auprès de l'UMP lors de la campagne présidentielle de 2012 de Nicolas Sarkozy. La société en liquidation n'en a pas moins été condamnée aussi, à 60 000 euros d'amende. Le tribunal a par ailleurs attribué des dommages-intérêts de 35 000 euros au total à trois syndicats du groupe de télévision.

 

 

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !