Affaire Bygmalion : l'hebdomadaire "Le Point" fait de nouvelles révélations | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Affaire Bygmalion : l'hebdomadaire "Le Point" fait de nouvelles révélations
©

Accusations

Affaire Bygmalion : l'hebdomadaire "Le Point" fait de nouvelles révélations

Dans un article publié mercredi 29 octobre sur son site, la rédaction du "Point" affirme être "en mesure de prouver que Bastien Millot, Guy Alvès et Franck Attal (trois proches de Jean-François Copé) se sont enrichis" avec l'argent de l'UMP.

"Entre 2011 et 2013, Bygmalion a versé près d'un million d'euros à BM Consulting, la société de conseil de Bastien Millot, 380 000 euros ont atterri directement sur ses comptes, et 365 000 euros faisaient un détour par une autre de ses sociétés, BM Patrimoine, enregistrée depuis au nom de sa mère" peut-on lire notamment sur le site de l'hebdomadaire. 

"L'année de la campagne présidentielle, Bastien Millot et Guy Alvès ont récupéré via leur holding personnelle près d'un million d'euros, l'équivalent de la perte affichée par Bygmalion en fin d'exercice (...) Autre bizarrerie, les frais de traiteur facturés par Event & Cie (une filiale de Bygmalion) au meeting de Bordeaux s'élevaient à plus de 10 000 euros, alors que sur les photos des coulisses n'apparaissent que quelques sandwichs, une dizaine de chouquettes et les chocolats fétiches du président Sarkozy" poursuit l'article.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !