Affaire Actes Sud - Françoise Nyssen : le parquet de Paris ouvre une enquête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Affaire Actes Sud - Françoise Nyssen : le parquet de Paris ouvre une enquête
©ERIC FEFERBERG / AFP

Rentrée agitée sur le plan judiciaire

Affaire Actes Sud - Françoise Nyssen : le parquet de Paris ouvre une enquête

A la suite des révélations dans la presse sur les travaux dans les locaux parisiens de la maison d'édition Actes Sud, une enquête préliminaire a été ouverte.

Après les nouvelles révélations de l'hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné, la ministre de la Culture fait face à des ennuis judiciaires. Le parquet de Paris vient en effet d'ouvrir une enquête préliminaire afin de déterminer si les travaux d'agrandissement du siège d'Actes Sud respectent bien le code de l'urbanisme. Ces locaux sont situés au 18 rue Séguier, dans le Quartier latin.

Les informations dévoilées dans la presse cette semaine évoquaient des travaux dans le cadre de l'aménagement du siège de la maison d'édition Actes Sud dont elle était la patronne. Les faits remonteraient à 1997. Ces travaux auraient été faits "sans autorisation (...) ni déclaration au fisc". Selon des informations du Canard Enchaîné,  la surface des bureaux a également été augmentée en 2012, sans faire l'objet d'une déclaration fiscale. Les travaux auraient été effectués petit à petit afon d'éviter d'alarmer les services de la ville de Paris. Le bâtiment était également inscrit aux Monuments historiques, les Bâtiments de France auraient donc du être contactés. 

La Brigade de la répression de la délinquance contre la personne (BRDP) va notamment enquêter afin de savoir si les aménagements ont été effectués en toute légalité. 

La maison d'édition a indiqué qu'elle allait entreprendre "les démarches qui s'avéreraient nécessaires" pour régulariser la situation. 

En juin dernier, Françoise Nyssen était au coeur d'une autre affaire similaire mais dans la localité de Arles. 

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !