L’addiction au web est dangereuse pour le cerveau | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
L’addiction au web est dangereuse pour le cerveau
©

Came

L’addiction au web est dangereuse pour le cerveau

Les changements provoqués sont similaires à ceux liés aux drogues ou à l’alcool.

Ce sont des résultats préliminaires, mais ils donnent des indices – pas très rassurants – sur les effets de l’addiction à internet. Des experts chinois ont analysé les cerveaux de 35 jeunes hommes et femmes âgés de 14 à 21 ans, dont 17 étaient des "web-addicts". L’addiction à internet est qualifiée de trouble clinique caractérisés par une utilisation désordonnée et systématique du web.

Les chercheurs ont ainsi constatéchez ceux considérés comme addictifs à internet, une modification de la substance blanche, la partie du cerveau contenant des fibres nerveuses. Ils ont également noté des perturbations dans les connections des fibres nerveuses reliant des régions du cerveau qui jouent un rôle dans le traitement des émotions, de la prise de décisions et du self-control.

Par ailleurs, les "web-addicts" "partageraient des mécanismes psychologiques et neurologiques avec des types d’addictions à des substances (comme certaines drogues ou l’alcool), qui engendrent des problèmes de contrôle" de soi, notent les chercheurs. Des résultats similaires ont été trouvés par une équipe britannique  étudiant des personnes dépendantes aux jeux vidéos

Ces deux études montrent pour les scientifiques que des changements similaires peuvent donc se produire dans le cerveau, aussi bien en consommant certaines substances, mais aussi en adoptant un certain type de comportement.

Lu sur BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !